Bienvenue sur Naruto Sedai Infinity

Bienvenue dans le monde de Naruto Sedai Infinity, un monde où votre vision de Naruto ne sera plus jamais la même, un monde où votre histoire se réalisera dans les règles de l'art, un monde où le chaos pourrait exploser d'un instant à l'autre... Alors qu'en pensez-vous ? Voulez-vous rejoindre notre communauté et vivre une expérience unique ?

-----------------------------

-----------------------------




 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [FB] Aussi dou que la neige...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sawada Tsunayoshi
Membre du Seiku
Membre du Seiku
avatar

Age : 22
Niveau : 6
Nombre de messages : 323
Date d'inscription : 10/11/2009

~RPG~
Pv ::
270/270  (270/270)
Pc ::
270/270  (270/270)
Exp ::
35/150  (35/150)

MessageSujet: [FB] Aussi dou que la neige...   Dim 11 Avr - 0:59

    "Mama! Maman! On peut se promener aujourd'hui ?"

    Je sautais dans tout les sens autour de la jolie femme âgée d'une trentaine d'année. Elle avait des longs cheveux bruns, qui s'enroulaient autour de sa nuque. Elle portait un haut marron, de la grosse fourrure, pour la recouvrir du froid. Elle portait un petit sac, et se trouvait à mes cotées dans notre jardin. Notre maison se trouvait dans la campagne du pays de la neige, et lors de cette journée je n'avais que onze ans. Notre jardin faisait dix mètres sur dix, derrière la maison, puis il y avait du mur de pierre qui séparait des autres maisons. Dans le jardin il y avait de la neige, et quelque jouets de partout. Il y avait quelque ballons de foot, puis des équipements de ninja de bois. Oui, a cette âge j'avais rêvée de devenir un ninja de haut calibre, comme mon père qui était un ninja de Yuki. Il était en se moment en mission et sa faisait donc deux semaine que je ne l'avais pas vue. Parfois je voyais ma mère pleurait le soir, regardant par le dehors de la fenêtre pour espérer voir une silhouette, mais rien. J'avais peur, peur de ne pas le voir. Mon père me disait toujours de faire gaffe, étant donné que j'étais le dernier survivant du clan Vongola, ou Sawada. J'avais l'habilitée d'améliorer mes techniques Katon, qu'elle fasse trois fois plus mal. J'étais donc une cible, se qu'il me disait. Je ne comprenait pas trop pourquoi, mais je devais faire gaffe. La famille rivale, elle avait tellement de membres que ma famille devait se cacher dans l'ombre. Les Varia maitrisait d'abord le Suiton, se qui affaiblissait le Katon et en plus ils étaient dotée d'une famille de plus de vingt membres. Les Vongola se sont battue dans les anciens temps avec les Varia, et seulement une femme en est sortit vivante. Meî Sawada. Je suis donc le descendant de cette femme, et j'en suis assez fière. Elle aurait battue dix hommes a elle seul, j'ai appris cela en lisant un livre d'histoire du clan sur elle.

    Je marchais dans la rue quand un groupe de trois enfants du même âge que moi me poussèrent contre le mur. Je glissa et me retrouva sur le sol. C'était des enfoirée de la Varia. Je n'arrivais pas a me lever, ils ne me laissaient pas le temps. Je me prenais coup après coup, pendant au moins deux minutes quand j'entendis un homme de vingt un crier quelque chose. Je vis les Varia partirent en vitesse. L'homme courue vers moi, accompagnée de deux autres personne mais je m'évanouis.

    Ahhh... J'ouvrais lentement mes yeux, pour voir trois personnes vêtue d'un blanc comme la neige, qui se penchait au dessus de moi. Je voyais aussi ma mère qui pleurait. Soudainement elle cria de joie, des larmes coulant toujours sur son visage. Je me sentais vraiment fatigué, et alors qu'elle essayait de me sauter dessus les docteurs l'en empêchèrent. J'essayais de me relever, mais je n'arrivais pas. Un homme se pencha sur moi et me fit boire un liquide, qui me redonnais un peu de force.

    Le lendemain, j'étais sur mes pieds. J'avais racontée tout se qui c'était passé, et après une semaine, on rencontra le juge. Il n'y avais pas de preuve et donc les trois abrutis seraient laisser tranquille. Je leur apprendrais une bonne leçon un de ses jours. Après peu de temps, quand on fut rentrée chez nous, nous fûmes heureux de voir une silhouette masculine. C'était mon père qui était la, pas vraiment changée, mais avec une épée qui lui donnait un ère de guerrier suprême. Après que ma mère eu son temps avec lui, je sautât dans ses bras. J'y resta posée pendant dix minutes. Un peu plus tard, il apprit de mon accident et le lendemain il partit à la rencontre des Varia.

    Soudain un homme vêtue de vert, enfin deux Jônin, se présentèrent à la porte de notre maison. Ils n'avaient pas l'air heureux, et j'entendis ma mère pleurer. Je compris tout de suite que mon père était mort. Je frappa le sol avec ma main, tout était de ma faute. La semaine se passa lentement, j'étais plutôt triste et j'étais dans les nuages lors des classes. Je rentrât chez moi un soir, et ma mère se retrouvait devant un homme. Elle me tomba dessus, comme si elle voulait m'enlacer.

    "Reste doux comme la neige mon amour..."

    Puis l'homme derrière elle retira une lame de son dos. Elle tomba au sol, nageant dans son propre sang. Je cria de rage, et soudainement l'épée de mon père commença à s'enflammer. Elle bougea de deux mètres et je la prit dans mes mains. L'homme ricana, puis s'élança sur moi pour me finir. Mais même a mon jeune age j'étais assez douée. J'étais petit et donc agile, je para son coup avec l'épée en feu. Je le repoussa avec la force qu'on appelé "vengeance" ou "amour" que je portais pour mes parents. Je ne contrôlais plus mon propre corps. Je mis une main vers l'avant, et un rayon de feu d'une assez grande taille en sortit et brula mon adversaire. J'étais épuisée et donc je tomba au sol. Le lendemain je fut devant les haut gradée du village.

    "Tu est en dangée ici... Les varia te veule mort. On va t'envoyer a Konoha. Tu possède en toi quelque chose, je ne peut pas te laisser mourir. Survis et un jour on se reverra. "

    Elle c'était la Kage, et je la conaissais bien. Elle était comme une seconde mère. Je ne comprenais pas de quoi elle parlait, mais j'étais en direction de Kinpaku.



Dernière édition par Sawada Tsunayoshi le Dim 2 Mai - 5:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sawada Tsunayoshi
Membre du Seiku
Membre du Seiku
avatar

Age : 22
Niveau : 6
Nombre de messages : 323
Date d'inscription : 10/11/2009

~RPG~
Pv ::
270/270  (270/270)
Pc ::
270/270  (270/270)
Exp ::
35/150  (35/150)

MessageSujet: Re: [FB] Aussi dou que la neige...   Dim 11 Avr - 6:11

En cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[FB] Aussi dou que la neige...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Serais-tu aussi chaste que la glace et aussi pure que la neige... | ft. Bobby
» La neige... ça compte aussi !
» neige et eau
» Un souffle dans la neige... [Syndrell, Snow]
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: .:: Autres Lieux ::. :: Autres Pays :: Pays de la Neige-
Sauter vers: