Bienvenue sur Naruto Sedai Infinity

Bienvenue dans le monde de Naruto Sedai Infinity, un monde où votre vision de Naruto ne sera plus jamais la même, un monde où votre histoire se réalisera dans les règles de l'art, un monde où le chaos pourrait exploser d'un instant à l'autre... Alors qu'en pensez-vous ? Voulez-vous rejoindre notre communauté et vivre une expérience unique ?

-----------------------------

-----------------------------




 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [FB] ~Mes Origines/Mon Passé~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Teka
Genin d'Oozora
Genin d'Oozora
avatar

Age : 24
Niveau : 7
Nombre de messages : 613
Localisation : La ou tu n'es pas... e_e
Date d'inscription : 20/04/2009

~RPG~
Pv :
:
310/310  (310/310)
Pc ::
270/270  (270/270)
Exp ::
125/170  (125/170)
MessageSujet: [FB] ~Mes Origines/Mon Passé~   Sam 10 Avr - 11:20

PARTIE.I / LA CURIOSITÉ ~ LE SECRET

>> Un départ risqué bien que poussé <<
    Ce fut un jour de printemps... Le ninja et le jounin ainsi que le combattant aguerri que j'étais devenu voulait connaitre ce mystérieux secret qui planait sur son clan... Quelques batisse après les immenses maison et la géante demeure des hyuuga, se trouvait une petite tour... Un immeuble. Qui y résidait? Ma cousine... Une puissante kunoïchi s'étant éveillé a notre Kekkai Genkai et aux jutsus des Ookasaki. Cette dernière était brune, quelque peu garcon manqué mais très gentille et surtout puissante pour ce qui était de l'art du combat. Son taïjutsu égalait le mien, son raiton avait l'avantage sur mon suiton et mon youton surpassait quelque peu le sien mais avec ses progrès fulgurant, elle ne tarderait pas a me dépasser. Mais enfin, je n'étais pas du genre a me laisser impressionner, faire ou même distancer. Dans cet immeuble il y avait mon frère... Il était également mon plus grand rival mais aussi mon meilleur ami. Nos liens étaient a la limite de "l'incassable" et nous étions inséparable. Nos talents se valaient... Nous étions, cependant, persuadé d'être le plus fort, aussi bien l'un que l'autre. Dans notre petite et noble demeure y habitait aussi mon oncle, son fils et sa fille... Je les détestai, a l'exception de sa fille. Elle était douce gentille, spécialisé dans l'art de l'irou-jutsu. Son irou-jutsu était très spécial... De type youton spécial il brulait les cellules négatives et néfastes pour une régénération seine et rapide. Mon cousin et mon oncle... Ces deux merdes, je les haïssais plus que tout au monde. Mon clone maitrisait deux Kekkai, Hyouton : la glace et notre youton spécial! Mon cousin magnait le sabre a merveille avec un taïjutsu très évolué et un suiton acidifiant surpuissant. Mon oncle prétendait être le chef de notre petit clan en voie de disparition. Mon oncle et mon cousin ne cessaient de répéter a moi et mon frère que nous n'étions que des bons a rien... Le clan était mort par notre faute. Cédant sous la pression, nous avions décidé d'aller au temple sacré des Ookasaki pour nous éveiller a ce mystérieux et mystique pouvoir très dangereux, d'après les dires de l'ancien qui était mort. Nous avions décidé de nous mettre en route pour un long et périlleux voyage... Sans plus tarder, nous partions de Konohagakure pour le Pays de la rivière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teka
Genin d'Oozora
Genin d'Oozora
avatar

Age : 24
Niveau : 7
Nombre de messages : 613
Localisation : La ou tu n'es pas... e_e
Date d'inscription : 20/04/2009

~RPG~
Pv :
:
310/310  (310/310)
Pc ::
270/270  (270/270)
Exp ::
125/170  (125/170)
MessageSujet: Re: [FB] ~Mes Origines/Mon Passé~   Sam 10 Avr - 12:27

>> En arrivant, en s'entrainant <<

    Si nous nous étions mis en route pour le Pays de la rivière, ce ne fut pas pour une raison futile... D'après les dires de de l'ancien, bien que mon oncle avait essayé de m'en dissuader en disant qu'il perdait la tête, le temple se trouvait au Pays des éphémères, au sein d'une immense tour surveillé des démons. Des démons provenant de notre clan... Cette tour est une chimère qui peut devenir réalité et qui peut s'éveiller grâce a notre propre sang. Moi et mon cousin, après avoir traversé les vastes pleine désertes et ensoleillé du pays du feu ou nous avions répandu sang et sueur pour accomplir nos missions, étions enfin arrivé aux frontières du Pays de la rivière. A peine nous étions arrivé, après avoir profité de la beauté d'un paysage des plus luxurieux et riche en plante, après avoir ressentit la fraicheur de l'eau soufflé par la brise du vent sous un léger soleil faisant face derrière un immense ciel bleu, nous répandions chaos et désastre dans ce paisible paysage. Oui, l'entrainement avait débuté! Nous ne devions pas nous ramollir, de ce fait nous avions débuté un entrainement dont la durée allait être indéterminé. Des échanges vif de taïjutsu pur avait lieu d'être... Nous prenions plaisir au combat! Nous aimions nous affronter! Nous admirions notre toute puissance! Et par dessus tout, prendre des coups pour les rendre, c'était l'extase. Personne ne pouvait être passionné de combat autant que nous.



    L'échange de coup se faisait dans le silence total pour notre part... Seul le bruit de nos poings et de nos pieds s'écrasant dans le décor, dans nos côtes ou notre visage raisonnait. Après un puissant échange de coup, alors que nos forces ne cessaient d'augmenter, d'un simple regard, nous décidions de passer aux choses sérieuse... L'affront final! On dit que quand deux ninjas puissant s'affronte, ils sont capable d'échanger leurs pensées d'un simple regard ou même par un simple échange de coup. Mon frère, mon rival et mon meilleur ami décidait de dégainer son Zanpakuto. Le Zanpakuto était une arme que chaque homme du clan possédait... Le mien se nommait panthera! L'ancêtre disait qu'au delà de ce qu'on imaginait, il avait des pouvoirs extraordinaire... Tout ce que nous savions faire, c'était la brandir et envoyer des vagues de youton spécial a partir de celui-ci. J'avais percé a jour l'intention du frangin qui était le getsuga tenshou... Je n'allai pas exécuter la même technique avec mon Zanpakuto : Panthera car l'assaut serait voué a l'échec. Je décidai donc d'assimiler mon suiton a la capacité acidifiante du youton, excluant les propriétés brulante. En dessous de lui, toujours dans les airs, je levai le bras pour qu'un amas de chakra bleu vienne entourer ce dernier. Mon rival dégainait son Zanpakuto pour y concentrer une puissante et énorme dose de youton spécial... Près a en découdre, ce fut une échange brief de mot.

    Getsuga... Gran Rey... Tenshou!!! Cero!!!

    Après que nous ayons sifflé ou plutôt hurlé les noms respectif de nos jutsus... Cette amas de chakra put se diriger, pour nos deux cas, vers notre adversaire. Lors de la rencontre de nos techniques surpuissante, tout fut dévaster sur un kilo mettre a la ronde... C'est dans un piteuse état, nos corps retombant sur un sol des plus durs, titubant, jaillissant sur ce sol impi', nous puissions nous endormir, tombant dans un profond sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teka
Genin d'Oozora
Genin d'Oozora
avatar

Age : 24
Niveau : 7
Nombre de messages : 613
Localisation : La ou tu n'es pas... e_e
Date d'inscription : 20/04/2009

~RPG~
Pv :
:
310/310  (310/310)
Pc ::
270/270  (270/270)
Exp ::
125/170  (125/170)
MessageSujet: Re: [FB] ~Mes Origines/Mon Passé~   Sam 10 Avr - 20:22

>> Un secret trouvé et dévoilé <<



    Un air chaud vint me caresser le front, s'en suivi d'un vent glacial qui put me refroidir le crane... Je m'éveillai de nouveau a ce monde, après un combat des plus durs, un énorme mal de tête, ayant la vue sur... Alors que mes yeux s'étaient ouvert peu a peu, voila qu'une paire d'œil compatissant me faisait face. Ce regard peureux, soudain, terrifié... Ma cousine? C'est en ayant une peur bleue devant cette œil si près de mon œil, que je venais faire remonter mon corps brutalement. Mon front frappait celui de ma cousine. Je fus repousser sur le sol et mon mal de crane n'en fut qu'accentué. Je me mettais la main sur le front, me tortillant dans tout les sens, sur ce lit... Finissant sur un sol impitoyable en jaillissant, je pus finir sur un lit. Mon frère devait être dans les parages vu que ma cousine était venu me chercher. A chaque petit bruit mon crane raisonnait et se mettait a jouer du tambour pour m'envoyer une énorme et désagréable douleur. Partant d'un visage inquiet elle devint inexpressif pour montrer de faible signe de pitié, jusqu'à que l'inquiétude revienne a la charge et que la crainte fasse son apparition. Elle restait sans mot, devant moi a me regarder alors que je me tortillai de douleur lui suppliant de me donner des cachés pour le mal de tête comme elle était une spécial de l'irou-jutsu. Mais son visage ne changeait pas, elle me regardait pensive, ne disant rien. Repoussant mes draps, enlevant cette éponge mouillé sur ma tête, relevant mon corps, sautant du lit, passant ma vu dans toute la pièce, j'attrapai ma cousine par les épaules en la secouant avec brutalité. Je lui demandai ce qu'il se passait, j'en avais vraiment marre de cet étrange air qu'elle avait.

    Teka... Pardonne moi! Je n'ai pas pu m'en empêcher et je n'ai pas pu le retrouver...

    A ce même instant alors que la sueur venait salir son visage pour que des sanglots viennent camoufler le tout en massage, j'eus compris ce qu'elle voulait dire. Débutant par mon prénom pour me faire comprendre que son message s'adressait bien a moi, elle me demandait de la pardonner. Je n'avais pas encore saisis! En suite elle m'eut dit qu'elle n'avait pas pu s'en empêcher et qu'elle ne l'avait pas retrouver, ca avait été impossible. J'eus compris qu'elle voulait que je la pardonne parce qu'elle m'avait mené dans un des repères secret de mon oncle au Pays de la rivière et qu'elle n'avait pas pu retrouver mon frangin avec qui j'avais livré un terrible combat! Pourtant nous nous étions bien écroulé sur le sol ensemble. Qu'avait-il fait? Ou était-il? J'enfilai ma veste, mon pantalon... Je me rinçai les cheveux et me débarbouillai le visage avec extrême rapidité! Me dirigeant vers la porte, après avoir empoigné panthera, je la remettais dans son fourreau bleu laqué pour la replacer au niveau de ma taille. Près a franchir la porte pour allé retrouver mon frangin, je pus sentir une étrange aura approcher, un chakra familier... Je restai immobile, quelque peu surpris.

    Ton oncle veut te voir. Arrête de jouer stupide être... C'est un honneur qu'il te demande. Dépêche! Notre chef est furieux.

    Il put coller sa main sur mon épaule alors que je lui faisais dos, comme si je devais m'arrêter. Surpris je ne pus réagir, mon cousin que je détestai fis une soudaine apparition. Il put me dire que mon oncle ou son père qu'il respectait temps voulait me voir. D'après lui je devais arrêter de jouer, il m'insultait même d'être quelqu'un de stupide. J'avais vraiment envi de tuer ce bâtard. Si l'occasion se présentait, il tâterait du tranchant de mon Zanpakuto, parole d'épéiste. Il put poursuivre me disant, d'un ton insolent et supérieur, que ce devait être un honneur qu'il veuille me voir en personne... Personnellement, je trouvai ca chiant, surtout que je détestai ce connard d'oncle. Il me dit avec insolence, vivacité, supériorité et brutalité de me dépêcher, d'un mot sec et clair. A deux doigts de lui couper la tête, il put me dire que le chef, l'homme qu'il respectait tant bien que ce n'était pas mon cas, était furieux. Je n'en avais rien a foutre. Il patienterait selon mon envi. Vu que je n'avais pas de temps a perdre, j'allai le voir, me résilient aux dires de mon cousin. Je le fis a contre-cœur et ce pour mon brother'. Je venais dans une immense pièce, une géante demeure avec diverses relique que je ne pris point le temps de lire. Aux côtés de mon cousin, je me présentai a mon oncle aussi détestable qu'il soit. Un vrai faux-cul avec son aura chaleureuse et son regard apaisé.

    Enculé... Tu penses pouvoir me la faire avec ton sourire de pédé et ta face de Don Juan, petite merde.

    Sale bâtard... soit un peu plus respectueux envers Aizen-Sama.

    Ça suffit Fils N°1. Bienvenu Teka... Si je t'ai fais venir ici c'est pour te révéler les secrets de notre clan. Tu pourras tout retrouver dans la pièce voisine. La planche secrète est derrière un mur ne pouvant être détruit qu'avec notre Kekkai. Ce sera tout!

    C'est avec un regard plein de rage et ampli de haine que je dévisageai mon présumé oncle qu'on appelait "Aizen-Sama" ou plutôt que mon cousin appelait ainsi alors qu'il était son père. Je pus prendre la parole avec un petit monologue, l'insultant en silence d'enculé car je le haïssais et même plus. Je poursuivais en lui demandant s'il allait pouvoir me faire comme a mon père avec son sourire de tarlouze et sa tête de prêtre a la con. Aussi tôt, son petit toutou ou autrement dit, son fils, rappliquait en m'insultant d'enculer avec haine et mépris. Je le voyais dans le regard et l'entendais dans la voie. Il poursuivit me demandant d'être un peu plus respectueux envers l'homme qu'il nommait Aizen-Sama. Ridicule! Même étant mon oncle je ne marquai aucun signe de respect envers lui... Il était son fils et le considérait comme son maitre. Il n'était qu'un homme impuissant et soumis, ce qui n'était pas mon cas. Mon cousin n'était qu'une tapette et un lèche cul! Je n'en avais que faire... Mon connard d'oncle prit la parole. Aussi misérable qu'il soit, a chacun de ses faits ou gestes j'avais envi de le tuer. Il ordonnait a son fils, le nommant numéro un, comme s'il était un cyborg et un simple chien, de se calmer. Celui-ci prit les mots de son père a la lettre et s'exécuta comme un chien. Il allait enfin fermer sa gueule pour cesser d'aboyer, bien que son air méprisant ne cessait d'être. L'oncle me souhaitait la bienvenu, m'appelant par mon prénom. Je gardai mon air haineux et détestable, même si j'aurai pu sourire pour marquer ma supériorité par rapport a mon cousin. Un père qui traite plus dignement un neveux arrogant et insolant, qu'un fils lèche cul et loyal. Il poursuivit en me disant que cette convocation avait pour but de me révéler le secret des mes origines et de celle du clan, qui ne semblait plus avoir aucun secret pour lui. Il me dit, en s'exclamant avec rapidité, que je pourrai retrouver les reliques du clan dans la pièce voisine. Mon regard se dirigeait sur la seule porte de la pièce, excepté celle a mon dos. Il poursuivit en disant que la planche sacré ou la relique contenant les secrets des Ookasaki se trouvait derrière un mur ne pouvant être détruit que par notre Kekkai. D'après lui s'en était fini, la réunion était terminé! Je m'en allai, s'en rien dire, toujours avec haine, vers la pièce indiqué. Je pensai a mon frangin, j'espérai le retrouver au plus vite! Après avoir traversé l'immense pièce ou résidait mon oncle et mon cousin, j'entrai dans une nouvelle pièce, une pièce confiné. Quelques mudra... Un amas de lave sous forme de chakra, mon youton spécial, vint s'écraser contre ce fameux mur. Je pus lire la relique...


Si l'Ookasaki que tu es a trouvé cette relique alors il a droit a connaitre le grand secret du clan. Rends toi sur le seul lieu rocheux et désertique du Pays de la rivière. Imprègne ton sang dans ton Zanpakuto... Enfonce le dans le sol, vers le centre du lieu rocheux et désertique. L'ultime pouvoir te seras accordé a toi et ton Zanpakuto. Mais! Prends garde. Un puissant esprit sacré fera son apparition pour te mettre au défi. Si tu n'es pas assez puissant alors il prendra possession de ton corps et détruiras le clan, jusqu'à te consumer pour te quitter et t'achever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teka
Genin d'Oozora
Genin d'Oozora
avatar

Age : 24
Niveau : 7
Nombre de messages : 613
Localisation : La ou tu n'es pas... e_e
Date d'inscription : 20/04/2009

~RPG~
Pv :
:
310/310  (310/310)
Pc ::
270/270  (270/270)
Exp ::
125/170  (125/170)
MessageSujet: Re: [FB] ~Mes Origines/Mon Passé~   Dim 11 Avr - 9:41

PARTIE.II / LE SECRET ~ UN LIEU SACRE

>> Le frangin en direction pour le lieu sacré <<


    Voila, je décidai de quitter cette pièce mais avant je pris note... Sortant un bout de papier de ma poche j'attrapai un bout de roche explosé sur le sol en guise de craie pour noter. Mot pour mot, je pus écrire et inscrire toutes les inscriptions qu'il y avait sur la relique sacré des Ookasaki. Oui... Je ne souhaitai pas retourner chez mon oncle et mon cousin, bien qu'il y ait ma cousine. Je partais dans l'optique de prendre ma cousine avec moi pour qu'elle m'aide et qu'elle s'éloigne de ces connards que je détestai tant. Avec mon jutsu j'avais agrandi la pièce mais je me demandai, aussi, pourquoi mon oncle et mon cousin n'avait pas pu détruire cette relique sacré pour la lire avant moi... Peut-être qu'elle pouvait se re former. Ou quelque chose du genre... Mais enfin. Alors que je quittai la pièce, empruntant la porte, j'allai devoir repasser devant mon oncle et mon cousin. Je pus me sentir observer, comme si quelqu'un était entré dans la pièce. J'avais repéré la personne. Regardant de travers, du coin de l'œil, avec haine et mépris je pus prendre la parole.

    Qu'est-ce que tu veux? Ton père respecte plus son neveux que son propre fils... Jaloux? Comme c'est mignon, petite merde.

    Tu mériterais que je te tue de mes propres main. Ça fera un insolent de moins... Espérons, au moins, que tu ne fasse pas la même erreur que ton stupide frère après lecture de ce parchemin sacré.

    Plongeant mon œil gauche dans son regard ampli de jalousie et de colère en vers moi, je lui demandai ce qu'il pouvait bien me vouloir. Il était clair qu'il avait une dent contre moi, tout comme j'avais une énorme dent contre lui... Mais moi, au moins, je ne le dévisageai pas comme un vieux chien ou bien comme un pédé. Il devait cesser les regards méprisant, surtout en me fixant... Je détestai ca. A deux doigts de le tuer, j'eus l'idée de le provoquer pour ne pas m'attirer trop d'ennui. En effet, je ne voulais pas que le combat soit déloyal en affrontant mon oncle et mon cousin par la même occasion. Si seulement mon frère était de la partie... Nous aurions eu l'occasion de les détruire pour de bon. Je poursuivis choisissant la provocation en lui disant que le père respectait plus le neveux qu'un vrai et digne fils... Je lui demandai s'il était jaloux sur un ton arrogant pour susciter la colère chez cette merde. Je pus poursuivre en disant que tout cet étrange amour était mignon, l'insultant de petite merde. Cette dernière phrase ne voulant pas dire grand chose. Elle n'était pas ici pour faire belle mais plutôt pour éveiller la colère chez ce foutu clochard. Toujours avec cet air de chien galeux et ce regard méprisant, il me dit d'un ton calme mais tremblant que je méritai d'être tuer de ses propres mains. Il fallait deja qu'il s'en donne les moyens. Nous nous ressemblions mais a l'opposé. Chacun avait envi de tuer l'autre... Si nous nous retrouvions seul, sans mon oncle, j'en ferai une affaire personnelle. Il me dit que cela fera un insolent de moins... C'était lui qui devenait insolent et qui allait me mettre sur les nerfs s'il continuait. Il conclut en disant espérer que je ne ferai pas la même erreur que mon frangin après lecture de la relique sacré. Ça voulait-il dire que mon frangin était venu ici? Pourquoi ne pas me l'avoir dit plutôt... Quelle perte de temps. Je ne savais vraiment plus quoi penser ou a quoi m'en tenir. Il avait éveillé le doute en moi et la rage en insultant mon frère d'homme stupide alors qu'il ne l'était pas. Mais ou était passé ce baka bon sang! Sans plus tarder, je décidai de m'en aller pour aller a sa trouvaille. Mais, passant devant le trône de mon oncle se prenant pour un empereur... Tu parle, son seul serviteur était son fils, il n'avait que son respect. C'était misérable. Mais enfin, passant devant son foutu trône, je levai la tête, le défiant du regard jusqu'à lui pauser une question, même si ce fut a contre cœur.

    Aussi détestable que tu sois... J'ai une question a te poser, Aizen. Réponds-y simplement.

    Quel honneur, Teka. Il est rare que tu poses des questions... Serait-ce la relique qui t'as fais changer d'avis?

    Tsss... Bouffon. Mon frère est-il passé ici pour en suite allé sur le lieu rocheux, et tu sais de quoi je parle donc ne fais pas semblant.

    Puisque ma bonté et ma divinité sont sans limite, je vais te répondre. OUI, ton frère a lut la relique. OUI, il est partit sur le lieu rocheux... J'espère que tu ne seras pas aussi con que cette merde.

    Je commençai la conversation en le défiant du regard. Je pus lui dire qu'il était détestable et que j'avais une question a lui poser, l'appelant par son nom, cessant de l'appeler "Oncle". Oui, il n'y avait plus aucune forme de respect entre nous deux. Œil pour œil, dents pour dents... Aussi bien avec Tousen qu'avec Aizen. Je poursuivis d'un ton vif et agressif en lui demandant de répondre avec rapidité et simplicité a ma question... Pourquoi? Car je ne souhaitai pas discuter avec ce Aizen. Rien que de sentir sa présence me donnait des frissons meurtrier. Je ne vous raconte même pas quand il y a Tousen et Aizen réuni. J'aurai envi de laisser exploser mon chakra pour qu'il les détruise, tout les deux. Il me répondait avec cette voie et ce ton que je détestai, me défiant du regard a son tour... Il put me dire que c'était un honneur que je veuille lui poser une question. De l'ironie, du mensonge, de la sincérité ou de la moquerie? Je ne pouvais savoir et ca m'énervai grandement. A un point inimaginable et un descriptible. Il put me dire qu'il était rare que je pose des questions, me demandant si la relique m'avait faite changer d'avis. Je n'allai pas répondre ou je ne voulais pas répondre a cette question stupide plus qu'inutile, futile. Je me contentai de souffler avec un léger zozotement pour exprimer mon in intéressement et mon mépris pour sa question débile. Parlant dans ma barbe, tel un petit monologue, sans qu'il n'entende, je l'insultai de bouffon... Même s'il n'entendait pas, je calmai mes pulsions meurtrière et satisfaisais mon orgueil personnel. J'en venais droit au but d'un ton sec, lui demandant si mon frère était venu dans leurs repère et s'il avait lut le parchemin ou la relique sacré. Suite a ca je lui demandai de ne pas faire semblant, lui disant qu'il savait de quoi je parlai. Tout ca dans un seul but... Il ne fallait pas que la conversation s'éternise un peu plus. J'étais au bord de la crise de nerf. Il prétendait, ce connard, avoir une bonté et une divinité sans limite, ce fut la raison pour laquelle il acceptait de me répondre. Je n'avais plus le temps de provoquer, même si j'aurai aimer l'insulter et le découper en morceau parce qu'il se prenait pour un dieu alors qu'il n'était qu'une sous-merde. D'un grand OUI, il me dit que mon frère avait lut la relique sacré. D'un grand OUI, il me dit que mon frère était partit a la recherche du lieu sacré. Il me disait espérer que je ne serai pas aussi que con que... Il l'avait traité de merde. Le mot en trop. A l'aide de mon chakra je créai une véritable onde de choque sous mes pieds pour me propulser vers lui et l'attraper avec violence, par le col. Un seul mot de ma cousine et je pus arrêter. Sa voie vint raisonner dans toute la pièce. Cette douceur m'apaisait. Je lâchai Aizen qui était resté très calme. Je m'en allai donc, avec ma cousine, trouvé mon frangin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teka
Genin d'Oozora
Genin d'Oozora
avatar

Age : 24
Niveau : 7
Nombre de messages : 613
Localisation : La ou tu n'es pas... e_e
Date d'inscription : 20/04/2009

~RPG~
Pv :
:
310/310  (310/310)
Pc ::
270/270  (270/270)
Exp ::
125/170  (125/170)
MessageSujet: Re: [FB] ~Mes Origines/Mon Passé~   Lun 12 Avr - 9:56

>> Quand Teka va aux informations <<


    Je quittai avec rage la demeure de mon oncle aux côtés de ma cousine, repensant au parchemin sacré qui était dans ma poche et qui n'en sortirait pas, sauf si ma volonté le souhaitait. Je n'eus pas grand effort a faire pour arriver au centre ville... Pourquoi aller au centre ville? Pour chasser les informations. Le centre-ville était le lieu le plus peuplé du pays de la rivière... Par conséquent pour trouver le lieu rocheux, je devais recueillir diverses informations affin de ne pas partir a l'aveuglette. Étant dépourvu d'un excellent sens de l'orientation je su me repérer en réfléchissant. La cachette de mon oncle était en plein sud. Par conséquent, je devais me diriger vers le nord... La cachette de mon oncle avait aussi un petit penchant pour le côté ou la face ouest... Je devais me ré-orienter en conséquence, vers l'est. Pourquoi? Car si la ville c'était nommé "centre-ville", ce ne devait pas être pour un rien. Je me mettais donc en route vers le lieu que je convoitai tant, pour le moment. Y aller ne fut pas des masses a faire... Après avoir laissé mes empruntes de pieds dans de la terre retourné, après me les avoir séché dans une herbe fraiche, après avoir laissé mes traces sur des branches d'arbre, je pus finalement arriver au "centre-ville" a la marche. Seulement... Il y avait un hic! J'étais venu sans manger, ni boire... Mes forces mettaient plus de temps a se recharger et je me fatiguai donc deux a trois fois plus vite. C'était vraiment agacent. Il fallait remédier a cela. Bien que mon frangin soit plus important que tout, je ne pouvais plus faire attendre mon ventre! Surtout que j'allai être handicapé pour le reste de ma mission si j'y allai a geins. Je décidai donc, après mur réflexion de la part de ma cousine, d'aller dans un vrai et grand restaurant... Je savais qu'ils allaient nous allumer au niveau du prix mais nous allions nous péter le bide! Je m'asseyais sur une chaise, en face de ma cousine, levant le bras je claquai des doigts... Un signe bien étrange. C'était en faite pour appeler le garçon ou la femme qui s'occupait des commandes. Je voulais manger assez rapidement, ayant tout de même le temps d'apprécier un peu, sans trop attendre. Oui, j'étais pressé de retrouver mon brother. Attendant la commande je me balancai sur ma chaise assez pensif... Je regardai autour de moi, plein de bourgeois! J'en vins a tourner la tête vers ma cousine qui semblait sereine mais aussi pensive et inquiète, que ce soit pour mon ou le frangin. Le repas venait faire son atterrissage sur notre table après avoir traversé une cuisine entière... Les pieds de ma chaise retomber sur le faible plancher qui était sous nos pieds. Je faisais claquer mes poings sous la table tout en prenant conscience que j'allai me remplir la pince. Alors que j'engloutissais les cuisses de poulet sauce curry épicé, les unes après les autres, ma cousine mangeait les frites une a une, toujours pensive. Si elle n'avait pas faim, je prendrai sa part. Et je ne me fis pas prier. C'est en un espace de cinq minute que j'avais engloutit un repas pour cinq personne et ces cinq personnes devaient être de bon mangeur. C'est après un bon verre d'eau appréciable pour tout faire descendre, que je quittai ce restaurant a la façon d'un western en repoussant la porte d'entrer brutalement, sans même payer l'addition. Brulant d'énergie, les batteries rechargé, le ventre lourd, je décidai d'aller dans le bar le plus proche pour prendre du saké en guise de digestif et de ce même fait, récolter des informations. J'allai au comptoir pour passer ma commande après y être entré alors que ma cousine m'attendait a l'extérieur. Une atmosphère tendu régnait. On pouvait distinguer cinq table un peu spécial... Sur chacune des asiatiques vêtu de noir. Tous des poings américain ou même des lames dissimulé. La drogue, l'alcool ou toute sorte de choses illicites circulaient. Je savais par avance que je trouverai mon bonheur et ce, sans trop de mal. Commandant mon saké au patron avec respect, je bus le tout gardant ma sobriété. Me retournant, un homme costumé me faisait face... Il me défiait du regard, me rappelant Aizen mais avec un air plus arrogant.

    Alors comme ca on traine les bars? N'espère même pas sortir d'ici vivant avec ton look de... De merde. Tu n'es qu'un déchet!

    Déchet... A qui le dis-tu. Et puis tu tombe bien... J'ai besoin de me défouler!

    Me faisant face, aussi impertinent qu'il puisse être, il me défiait du regard, affichant un énorme et déplaisant sourire alors qu'il puait l'alcool a plein nez... Je prenais un air agressif et enragé, tel une bête sauvage prête a attraper et déchiqueter sa proie. Après quelque battement de cil, il prit la parole. Il me disait que je trainai les bars, comme si c'était une surprise. Il eut raison dans ses premiers mot, mais la suite ne pouvait qu'aggraver son misérable cas. J'allai le détruire, j'étais près... Il me dit que je ne devais même pas ésperer sortir vivant de cet endroit ou de ce bar avec mon look... Hésitant par alcoolisme ou je ne sais quelle autre raison, il trouva le mot "merde". S'il c'était seulement vu avec son uniforme de pedzouille. Il poursuivit en me tutoyant alors qu'il aurait mieux fait de me vous-voyer pour sauver sa peau, m'insultant de n'être qu'un déchet. Même si ce qu'il disait fut insensé, j'aurai préféré n'être qu'un déchet plutôt qu'une pourriture d'alcoolique dans son genre. Sans plus tarder je répétais et placer le mot déchet dans mon début de phrase, marquant une pause puis lui demandant a qui il le disait. Le disait-il vraiment pour moi? Ou plutôt pour son cas... Le traiter de déchet, serait un compliment alors je ne savais plus quoi penser. Soit il s'auto-flattait ou bien il m'insultait... Dans les deux cas s'en devenait aggravant pour lui. J'en vins a lui dire, que se dressant sur mon noble chemin, il tombait bien... La raison était que j'allai pouvoir me défouler et exprimer toute ma rage sur lui en le tailladant a l'aide de panthera, mon zanpakuto. Sans plus tarder, j'empoignai panthera avec férocité. Le premier coup au dégaine-ment fut vif, clair, précis et rapide. Il était censé lui trancher le torse d'un seul coup! Il avait bloqué mon zanpakuto avec sa foutu matraque en ferraille. Il en vint a repousser mon sabre au loin en frappant dans ma main, pour finalement me porter un coup violent au plexus. Ce coup me fit a peine bouger mais il me coupa la respiration pendant de longues et interminable second. L'air de rien, sachant que la situation était humiliante, je gardai le même air et j'allai récupérer panthera. A peine avais-je le dos tourné qu'il sautait en l'air avec l'idée de me briser la colonne vertébrale. Ce ne fut pas des masses a faire pour le contrer. Je récupérai panhera, je lui tranchai la main, je lui taillader le torse avec violence pour enfoncer mon zanpakuto dans sa gorge et découper toute la partie droite de son corps.

    Sale bâtard... Tu n'es qu'une pourriture de déchet pour cette société, va en enfer!

    Dans mon bar... Personne ne fou la merde! Tu vas crever.

    Ses derniers mots furent une longue phrase... Il m'insultait de bâtard tout en rependant son vieux sang sur le sol en bois de chaine de ce bar. Puis il m'envoyait un message directe me disant que je n'étais qu'une pourriture de déchet pour la société, il en vint a me dire d'aller en enfer. Peut-être irai-je, peut-être n'irai-je pas... En attendant c'était lui qui allait rejoindre l'enfer après que son corps s'est détaché en petit morceau, laissant couler son sang par terre. Pour l'instant, mon seul crime était d'avoir laissé son sang attendre ce bois. Un luxe qui n'aurait pas du lui être offert. J'aurai peut-être mieux fait de le crever dehors pour laisser son cadavre errer tel une merde desséché. Un claquement de doigt mélangé a un bruit de ferraille qui s'en suivit de quelque parole rapide disant que dans ce bar personne ne devait foutre la merde. Débutant une nouvelle phrase on me demandait de crever, quand subitement un énorme vint repousser mon visage contre le plancher, brulant ce dernier avec légèreté. Un réel nuage de fumé m'entourait et je ne distinguai plus rien... Ma vue en vint a se troubler pour que j'entende d'étrange son ainsi que des bruits peu commun ou déformé. Mes jambes se mirent a trembler, ma tête tournait, j'avais l'impression que la fumée dansait autour de moi. Je criai en demandant ce qu'il se passait, me tenant les oreilles... Je commençai a m'y habituer, jusqu'à qu'il me révèle que ses explosifs étaient fourré a l'opium. Avait-il pensé que je ne comprendrai rien? Que je ne serai pas assez lucide pour entendre et en suite venir lui éclater la gueule. Bien que défoncé, je pus attraper un kunaï pour l'enfoncer profondément dans ma jambe et me réveiller. Tout redevenait normal mais je décidai de me priver de mon sens de l'odorat et du gout affin de ne plus respirer la drogue pour ne pas être shooté a nouveau. Tout fut brief! Je pus fermer les yeux pour canaliser mon sens de l'ouïe. J'entendais un claquement de doigt, comme tout a l'heure avec que la dynamite n'explose! Je lançai mon kunaï en correspondance du bruit. Je m'y jetai, dans cette direction, avec panthera en main. La fumée dissipé... Tout les niaks étaient autour de moi avec poing américain, tonfa, nunchaku ou tantô en main. Mon adversaire jaillissait, titubai sur le sol, a côté de l'autre cadavre. Un a un ils se jetèrent sur moi, tant dis que je les découpai tous a chaque fois, créant un nouveau chef-d'œuvre. Je tailladai tête et jambe, repoussai les corps pour détruire le bar et blessé des vivants ou encore je m'en servais en guise de bouclier. Finalement... Il ne restait plus qu'une homme vêtu de blanc avec des lunettes et un asiatique assez grand. Terrifié, ils me donnaient les informations que je souhaitai avoir. Autrement dit... La direction du lieu rocheux! Quittant ce bar ou j'avais répandu le sang, je revins aux côtés de ma cousine, partant vers le nord-ouest.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teka
Genin d'Oozora
Genin d'Oozora
avatar

Age : 24
Niveau : 7
Nombre de messages : 613
Localisation : La ou tu n'es pas... e_e
Date d'inscription : 20/04/2009

~RPG~
Pv :
:
310/310  (310/310)
Pc ::
270/270  (270/270)
Exp ::
125/170  (125/170)
MessageSujet: Re: [FB] ~Mes Origines/Mon Passé~   Lun 12 Avr - 13:16

>> Vengeance devient haine, haine devient satisfaction <<




    Il fallait vraiment que ca m'arrive a moi hein... Toute cette merde. Mais enfin, je l'avais ou nous l'avions cherché. Oui, ma cousine c'était évanouie a mi-chemin alors que nous ne marchions que depuis vingt huit heures. Peut-être l'avais-je trop poussé? Il était vrai qu'elle avait du utilisé du chakra pour me soigner et elle me suivait de partout sans broncher ou sans discuter. Je me devais de la ménager mais mon brother... Ce n'était pas grave. Je devais m'occuper de ma cousine. En effet mon frangin était plus ou moins bon que moins, il pourrait donc se débrouiller sans trop de soucis. Il n'y avait qu'une chose que me causait tracas... Quand je relisais ce parchemin et le passage avec cet "esprit" qui essai de nous détruire. J'avais vraiment peur qu'il fasse le con et qu'il prenne ca a la légère. Surtout que ce n'était pas un jeux. Savez-vous ce que c'est que d'être dans l'attente et doublement? Je vais deja vous expliquer ce que peut signifier l'attente... L'attente a deux facettes assez différentes et distincte qu'on est souvent destiné a rencontrer, tôt ou tard. Il y a l'attente, le fait d'attendre quelque chose... On attend qu'une mère nous offre un jouet, nous fasse un bon repas, on attend quelque chose d'une autre personne... Comme un fils qui réalise un jutsu devant son père et qui attends des félicitations. S'il ne les a pas il s'éveillera a un nouveau sentiment qui va être : la décevance ou le fait d'être déçu. Mais ca est une toute autre chose et je ferai tout pour ne pas qu'elle m'atteigne. La deuxième face de l'attente en est le mot en lui même... Le fait d'attendre. Attendre peu mener a beaucoup d'autre émotion ou sentiment comme l'impatiente qui va mener a l'énervement, qui va mener a l'excitation. Une chaine vicieuse dans laquelle il ne faut pas tomber. Pour mon cas, je n'en étais pas loin. J'attendais que ma cousine s'éveille et je perdais patiente, m'ennuyant, pensant a mon frère qui pouvait être en danger, même si je le savais très fort. Heureusement ou malheureusement, alors que le cas de ma cousine semblait s'arranger, je pus sentir un chakra détestable s'approcher...

    Teka... Quel surprise de te retrouver ici! On va pouvoir régler nos comptes.

    Tiens donc... Tousen. Cette fois ton père ne sera pas la pour s'en mêler!

    En effet... Mais avant de commencer les hostilités, j'ai quelqu'un a te présenter! C'est... Ton oncle!

    Coucou Teka! Tu vas bien depuis le temps?

    Que?!? Ma mère ne t'avais pas... Tuer?

    Tu croyais qu'elle c'était sacrifié pour le tuer... Mais c'est plutôt lui qui l'a tué. Et maintenant... Nous allons détruire le descendant de cette chienne!

    Toujours aussi minable... Désolé mais je ne suis pas comme ma mère. Aujourd'hui, c'est le contraire qui va se produire! Après vous avoir réduit en miette, je vous pisserai dessus, souillant ce qui restera de vos âmes!

    Tu parles trop vite Teka! A deux contre un, tu n'as aucune chance. Futton, Sword Bankai Furi!!!

    Oui... Ce chakra détestable était bien celui qui me servait de cousin dans la famille Ookasaki. J'ai nommé... Tousen. Avec son air sérieux de minable et c'est lunette de soleil a la con, il prononçait mon honorable nom en me disant qu'il était surpris de me retrouver ici avec ironie. Depuis la dernière fois, ce couillon n'avait pas changé. Il me dit que nous allions pouvoir régler nos comptes personnel, d'homme a homme, de zanpakuto a zanpakuto, d'Ookasaki a Ookasaki. Jouant aussi de l'ironie je pris un sarcastique sourire tout en fronçant les sourcils, faisant comme si j'étais surpris de le voir ici. J'en vins a lui dire que cette fois-ci son père ne serait pas la pour se mêler de nos affaires personnel. Mais il ne serait, surtout, pas la pour aider son fils entrain de succomber sous les coups de panthera guidé par ma seule volonté. D'un ton bas qui cachait quelque chose il me disait qu'effectivement son père ne serait pas la. Il vint me dire qu'avant de commencer notre combat il voulait ou il avait quelqu'un a me présent. Après un long silence, sans même que le vent n'est le temps de briser ce silence appréciable, il me dit que cette personne qu'il devait me présenter était mon oncle. Non pas Aizen mais... Il fit une brusque apparition devant moi en me saluant d'un "Coucou", même demandant si j'allai bien depuis le temps. Il est vrai que je ne vous ai pas tout expliqué. A l'ancien temps, mon oncle s'occupait souvent de moi, étant plus disponible que mon père. Mais il se fit manipuler par cet Aizen, l'homme qui eut tué mon père. Ma mère et mon père c'étaient retourné contre ce groupe de merde mais ils ne purent rien faire a l'époque ou tout le clan étaient sous ordre d'Aizen. Ma mère et mon père se sacrifièrent pour moi et mon frangin, essayant de détruire la totalité du clan, par le sacrifice. Mon oncle aurait du périr dans ce sombre massacre. Et je constatai que ce n'était pas le cas! Je fus extrêmement surpris et je ne le cachai vraiment pas. J'en venais même a lui demander si ma mère l'avait bien tué, prenant un ton hésitant. Tousen, ce clochard de clebs, put me dire que, jusqu'à maintenant, c'était moi qui croyais qu'elle s'était sacrifié pour tuer mon oncle. Il poursuivit en me racontant que c'était lui qui avait tué ma mère. Au fond c'était plus ou moins justice, tous avaient essayé de sauver leurs peau mais je pouvais comprendre ma mère et mon père qui était contre ce Aizen, aussi détestable qu'il soit. Une énorme haine vint envahir mon cœur, ce même cœur s'enragea! Il put continuer ses aboiements, me disant qu'ils allaient tuer le descendant de cette chienne... La chienne était donc ma mère et j'étais le descendant. Une véritable insulte venant de la part d'un sale cabot qui ferait mieux de fermer sa gueule. J'en vins a m'adresser aux deux mais principalement a Tousen lui disant qu'il était toujours aussi minable et j'étais même désolé de ne pas être comme ma mère. Oui, je n'étais pas comme elle. Je n'allai pas avoir besoin de me sacrifier pour les détruire, j'allai simplement les trancher! Je poursuivis en disant que c'était le contraire qui allait se produire. Ils avaient tués ma mère, j'allai les tuer. Ce n'était que vengeance qui n'était que haine! Leurs lançant un message de provocation qui était réalité je leurs eus dis qu'après les avoir réduits en charpie grâce a panthera, je pisserai sur leurs misérable corps pour souiller ce qui restera de leurs âme avant qu'ils ne partent en enfer. Cette fois, j'étais près a tuer Tousen et Ichimaru, d'un seul et même pas. Ichimaru, s'entourant d'un chakra étrangement vert et blanc, vint m'adresser quelques parole me disant que je parlai trop vite. Poursuivant dans son élan il brandit sa lame, la pointant en ma direction pour me dire qu'a deux contre un, je n'avais aucune chance. Ce qu'ils ne savaient pas, même si j'avais le désavantage du nombre... C'était que mon frère était en danger, que j'avais une cousine dans le coma et une mère a venger! Ma détermination n'en était qu'agrandi... Ce connard d'oncle cria le nom de sa technique favorite qui comportait le "futton"... Ce n'était pas l'affinité élémentaire du vent mais le kekkai de la brume acide. Il était le seul a l'avoir développé dans notre clan, mélangeant la propriété acide du youton spécial et son fuuton. Il envoyait le tout son forme de chakra pur... Ce devenait une sorte de futton spécial, tout comme notre youton spécial. Un tourbillon de chakra vint vers ma direction. Je dégainai panthera, y plongé mon youton spécial pour utiliser le jutsu favoris de mon frère : Getsuga Tenshou... Une grande onde de choque marquait notre puissance. Tousen en vint a créer des anneaux de lumière avec son Zanpakuto pour qu'ils se dirigent tous vers moi. Ce ne fut pas des masses a faire pour contrer, j'utilisai mon suiton, tirant plusieurs jet d'eau affin que son jutsu soit vain. Tout deux profitaient de la confusion pour me sauter dessus affin de me rouer de coup de sabre, de pied et de poing. A chaque fois que je sentais ma peau se déchirer, mon sang couler, mes os se briser, je rendais les coups a la puissance double pour les affaiblir un peu plus. Ce ne fut pas un grand combat mémorable mais pour les amateurs ou les vétérans de sabre, ca aurait été un très beau combat. Le bouquet final fut lancé par mes soins. J'utilisai mon jutsu de prédilection... Le shining finger! Un amas de lave, le youton spécial, sous forme de chakra pur. Celui-ci s'en allait de ma main pour tout détruire. Je retombai au sol, sur mes deux pieds, mon cousin était a l'agonis, mon oncle était vraiment mort... Je n'aurai jamais imaginé que la haine pouvait se transformer en satisfaction! J'étais plutôt fier et heureux. J'allai me remettre en route pour le lieu rocheux car l'état de ma cousine semblait s'arranger.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teka
Genin d'Oozora
Genin d'Oozora
avatar

Age : 24
Niveau : 7
Nombre de messages : 613
Localisation : La ou tu n'es pas... e_e
Date d'inscription : 20/04/2009

~RPG~
Pv :
:
310/310  (310/310)
Pc ::
270/270  (270/270)
Exp ::
125/170  (125/170)
MessageSujet: Re: [FB] ~Mes Origines/Mon Passé~   Mar 13 Avr - 10:18

>> Achever son adversaire pour ne pas craindre sa vengeance <<


    Je les avais vaincu, même s'ils s'étaient mit a deux contre un... J'avais montré ma puissance, ma grande supériorité et l'écart qui nous creusait. Cette victoire, aujourd'hui, était le fruit de ma détermination et de ma colère. A présent, ma haine était devenu satisfaction... Quoi que! Pas totalement. Oui, Aizen était toujours de ce monde. On pourra dire que mon frangin m'aura causé beaucoup de soucis au final... Quand je le retrouverai, je serai dans le devoir du lui passer un gros savon a cet enflure. C'est ainsi, qu'avant de partir, j'eus accompli ce que je me devais d'accomplir. Oui... Je devais tenir mes engagements! Mon oncle était bel et bien mort, je l'avais découpé de part en part, il n'avait rien compris a ce qui avait pu lui arriver, je suppose. Si Tousen n'avait pas été la, ca aurait été bien pire pour lui. Quand a Tousen, le zinc', il était bel et bien vivant mais son cas était particulier. Il semblait entre les portes de la vie et de la mort, penchant vers cette mort. Il allait surement y plonger si personne ne faisait rien... Et je n'allai rien faire! Son souffle baissé au file des minutes... Il allait partir. Seulement... Je n'avais pas de temps a perdre en attendant qu'il meurt. Je décidai donc de tenir ma parole mais de n'y appliquer sur cet enfoiré d'Ichimaru, qui était bel et bien mort. Je lui pissai sur le visage pour souiller ce qui pouvait rester d'une âme qui allait partir en enfer pour brûler le restant de ses jours. Lui pisser dessus n'allait pas suffire. Un mollard pour lui montrer qu'il était la honte et je m'en allai. Etant donné que ma cousine allait mieux, même si elle était toujours inconsciente, je décidai de reprendre la route. Je la mis simplement sur mon épaule droite, la bloquant avec l'angle que formait mon bras pour ne pas qu'elle tombe. Après cinq minute de route, me sentant suivi par un chakra familier, j'eus un très mauvais sentiment. C'est ainsi, ne sachant pas ce qui arrivait sur moi, le malheur qui allait m'atteindre, que je jetai ma cousine au loin, espérant qu'elle ne se blesse pas. Elle n'était pas un fardeau mais je devais la protéger.

    Minable! Tu aurais du m'achever quand tu le pouvais! Mais après tout... Mon acte n'est que symbole de justice et uniquement de justice!

    AHHHHHHHHHHHHHHHHHH! AHHHHHHHHHHHHHHHH! AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH! AHHHHHHHHHHH!
    Putain d'enfoiré! Va te chier dessus en enfer!!! Sale pourri!

    Estime toi heureux que je ne t'ai pas tué, gros con. Et maintenant... Youton, lame de chakra! Celui la, tu ne l'emporteras pas.

    FUCK! FUCK! FUCK! FUCK! FUCK! FUCK! FUCK! FUCK! FUCK! FUCK! FUCK! FUCK! FUCK! FUCK! FUCK! FUCK! FUCK! FUCK! FUCK! FUCK! FUCK! FUCK! FUCK! FUCK! FUCK! FUCK! FUCK! Tu n'es qu'une pourriture de chacal! Sale chien! Fils de pute!

    Je n'ai que faire de ce que tu penses... Tout ca n'est que justice. Prends t'en a toi même. Je suis la justice. Prosterne toi devant moi et le terrible courroux de la justice ne t'attendras plus. Tu bénéficieras d'une immunité.

    Je t'en fouterai de la justice moi et va te faire foutre! Ton immunité tu peux te la mettre dans le cul, connard! C'est toi qui viens de perdre ton immunité... Enculé, va pourrir en enfer!!!!!!

    Je pus sentir ce pressentiment pour balancer ma cousine au loin... Ce chakra familier en approche rapide. Même pas je n'avais le temps de me retourne que! Le chakra c'était celui de! Je n'avais même plus le temps de penser... Je pus sentir un tranchant affuté que je connaissais deja, venir se plaquer contre mon épaule pour s'enfoncer dans ma chair, taillader les os qu'il y avait au passage. Je m'extirpai vite de cette zone a risque alors qu'il venait de me trancher le bras, avant qu'il ne me tranche quoi que ce soit d'autre qui pourrait m'être fatal. Il m'insultait de minable avec exclamation, prétendant que j'aurai du l'achever pendant que je le pouvais... Sa mort n'avait été que retarder! Il put, a présent, me dire que son acte n'était qu'un symbole de justice. Me couper le bras c'était ca la justice? Une telle douleur... Causé par une telle déloyauté! Seul de véritable chien réagisse comme ca! Vous les dressez, ils font les beaux, les gentils, alors vous leurs donnez un os... Puis viens le moment ou vous leurs tournez le dos, rien qu'un instant, et la... Ils vous mordent sans pour autant vous lâchez quand vous leurs demandez! Tousen... L'appeler par son prénom ou même cousin, serait trop honorable pour un chien de son genre! Même le traiter de clébard ou de merde, ce serait trop gentil, il pourrait se flatter. Ma douleur et ma rage étaient si énorme, alors que mon bras était toujours en voltige dans les airs, que je poussai d'énorme cri par plusieurs tranche. La puissance de ma voie en devenait de plus puissante et de plus grande a chaque fois! Je pouvais l'insulter, sous l'influence de la rage pour son geste ignoble et de la colère pour le bras coupé, lui disant qu'il n'était qu'un pourri, un sale enfoiré, qu'il devait allé pourrir en enfer pour y brûler jusqu'à que son âme n'existe plus! Cette fois j'étais décidé a le tuer et a souiller la totalité de son âme de chien en vidant ma vessie sur sa gueule de clébard. Attrapant son zanpakuto par le fourreau, il me disait que je devais m'estimer heureux qu'il ne m'ait pas tuer lors de cette attaque surprise, m'insultant de grand con. Cette merde allait crever sous mes coups, je me le jurai! Et aujourd'hui, pas demain, pas après-demain, maintenant, dans les minutes qui allaient suivre. S'il m'avait porté un coup fatal lors de son attaque, alors je me serai relever pour lui donner le coup de grâce avant de mourir! La position de son sabre se mit a changer jusqu'a qu'il balance une véritable lame de chakra youton sur mon bras pour qu'il brule et qu'il se consume. Il ne voulait vraiment pas que je le récupère, quelle pourriture! Une vraie ordure! Il sifflait le nom de son jutsu en me disant que je n'emporterai pas mon bras avec moi. Il avait l'éternel don de me faire entrer dans une colère plus que noir, ténébreuse! C'est ainsi que le son de mes cries en vinrent a changer, jusqu'à que je pousse a multiple reprise et avec violence et agressivité le mot "FUCK". Celui-ci exprimé plusieurs chose, avait plusieurs sens et utilité... Il pouvait deja m'aider a libérer cette rage ou a l'exprimer pour la canaliser! Il montrait la situation dans laquelle j'étais, une situation de merde! Il était la pour insulter l'autre chien de merde, de sous-merde ou de tout les mots qu'il pouvait trouver insultant. J'en vins a m'exprimer plus clairement qu'avec des cries de bête mais ce n'était pas encore ca... Je l'insultai de pourriture de chacal. Une belle insulte, dont j'étais assez fier. Je lui disais qu'il n'était qu'un sale chien. Cet insulte était moins bien mais elle passait quand même! Et, laissant déborder ma rage, je l'insultai de fils de pute! Une insulte visant directement lui et sa mère... Il s'en remettrait surement pas. Tout ca avec la plus agressivité, étant dans mon état de rage. Sur un ton calme il put me dire qu'il se foutait complètement de ce que je pensai et il me le dit avec diplomatie, cet enfoiré! Il me parlait calmement avec diplomatie alors que je l'insultai dans tout les sens. Il n'allait pas s'en tirer comme ca. Il ré itérait ses mots en me disant que ce n'était que la justice! Il me dit que je ne pouvais que m'en prendre a moi même pour la seule et unique raison, d'après ce que j'eus compris, qu'il était la justice. Se prenait-il pour dieu ce grand con? Il en devenait drôle... Me disant que je devais me prosterner devant lui pour que le courroux de son ultime et terrible colère ravageuse ne m'atteigne pas... Bon, j'en ai un peu rajoute mais il m'eut dit ca cet enfoiré! Ou plus exactement, le courroux de la justice. Mais ca revenait au même, au final. Il me dit que je pourrai bénéficier de l'immunité en me prosternant. La scène en devenait comique. Et ce qui aurait put me faire rire dans une toute autre situation, me fit simplement perdre patiente. Je concentrai une forte dose de chakra youton dans ma main, près a le détruire d'un seul et même coup. Je prenais mes distances en lui disant que je lui en fouterai de la justice, lui disant aussi qu'il pouvait allé se faire foutre! Alors que je faisais grandir la puissance et la quantité de chakra qui avait pour couleur : rouge, je l'insultai de connard en lui disant de se la mettre dans le cul son immunité de merde. Je me jetai sur lui avec colère, rage, haine, rapidité et vivacité pour charger ma main en arrière... Je l'insultai d'enculé en enfonçant cette même main dans son ventre pour lui dire d'aller pourrir en enfer, relachant tout ce chakra condensant, usant du shining finger, mon jutsu de prédilection. Son corps se déchira, se brula et il eut subit la douleur sous l'influence de mon courroux, aussi mortel qu'il puisse être. Il était plus tenace qui prévu... Je m'approchai de sa dépouille et il bougeait encore un peu, jaillissant, titubant sur cette terre qui était trop sacré pour qu'il n'y crève. Cette fois, je voulais m'assurer de le tuer pour ne pas avoir a craindre sa vengeance comme tout a l'heure. Je dégainai panthera de son fourreau... Il pouvait se réjouir de l'immense honneur que j'allai lui faire en le tuant avec une si belle épée. Il allait mourir sur le coup. Je ne visai pas le visage ou même le cœur, ni l'estomac mais un point de pression et de respiration... Le plexus. J'analysai son torse jusqu'à y enfoncé brutalité la pointe de mon sabre pour qu'il fracasse le plexus et qu'il vienne transpercer tout son corps. Le plexus brisé, il ne pourrait pas survivre pour la simple raison qu'il ne pourrait plus respirer. Même s'il ne me restait plus qu'une main, je pouvais le faire et je pouvais la tenir en essayant de cadrer. Ma vessie en vint se vider sur son misérable visage, souillant ce qui pouvait rester de son âme. Finalement, pour qu'il ne trouve pas le luxe d'aller bruler en enfer... Je réduisais le corps a l'état de... RIEN! Grâce au shining finger. Même plus une cendre... Plus de corps, plus d'âme. Ils n'existaient plus. Je reprenais ma cousine sur mon épaule, toujours avec un bras arraché, ce qui n'allait pas m'arrêter, en direction pour le lieu rocheux. J'espérai n'avoir aucun imprévu ou aucun combat a livrer car ce bras en moins allait handicaper mon cas et fortement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teka
Genin d'Oozora
Genin d'Oozora
avatar

Age : 24
Niveau : 7
Nombre de messages : 613
Localisation : La ou tu n'es pas... e_e
Date d'inscription : 20/04/2009

~RPG~
Pv :
:
310/310  (310/310)
Pc ::
270/270  (270/270)
Exp ::
125/170  (125/170)
MessageSujet: Re: [FB] ~Mes Origines/Mon Passé~   Jeu 15 Avr - 10:24

>> Un combattant énigmatique, des soins intensifs <<


    Je marchai avec ma cousine sur l'épaule... Il y avait un gros déséquilibre avec mon bras plus ma cousine d'un côté et rien du tout, de l'autre côté. Même pas un bras pour essayer de me redonner de l'équilibre. J'allai devoir me faire a cette forme de vie qui était complexe. Avant que je ne poursuive, je vais vous demandez si vous savez ce qu'est l'espérance. Je vais vous répondre... Il y a plusieurs forme d'espérance dans la vie et nous y somme confronté tôt ou tard. On espérer quelque chose de la part de quelqu'un, espérer qu'un père nous offre un cadeau mais on peut aussi espérer quelque chose du destin, comme rencontrer une certaine personne ou quoi. Moi, pour ma part, ces deux cas d'espérances en vinrent a m'atteindre. J'espérai retrouver un bras neuf, solide, avec lequel je pourrai combattre... Tel était mon souhait, le vœux que j'envoyai au destin. J'espérai aussi qu'un shinobi ou même qu'une kunoïchi assez puissante, puisse soigner et même régénérer ce bras disparu. L'espérance pouvait mener a l'espoir ou au désespoir mais c'était un sentiment auquel je n'étais pas encore confronté. Après avoir terre lac, plaine, cascade, rivière, montagne... Je pus apercevoir une ville de taille moyenne qui semblait civilisé et habité. Qui plus était, mon ventre se mit a faire des siennes en gargouillant très fort. Mes abdomens purent ressentir les secousses sismique d'un estomac enragé! Ma cousine n'était toujours pas éveillé... Après avoir fait quelques foulé bondissante sur cette terre nouvelle, je me dirigeai vers l'hopital le plus proche. Arrivé devant ce même hôpital, deux grandes portes s'ouvraient avec automatisme. J'entrai donc en la déposant sur le guichet, espérant qu'ils s'occuperaient d'elle sans plus tarder et sans broncher. Je pus leurs dire de prendre soin d'elle avant de décamper, pour ne pas avoir d'ennui de file d'attente ou d'autre chose du genre. C'est d'une vitesse affolante que je traversai la rue pour choisir un restaurant me semblant appétissant. Sur le point de repousser la porte sur le bout des doigts de la seule main qu'il me restait, un enfant sortait en courant a toute vitesse. Je reculai pour ne pas qu'il tombe. Voulant me ré avancer, un homme a la chevelure blonde faisait barrage. Sans broncher, j'essayai de passer d'un côté puis de l'autre. Mais il semblait déterminé a me bloquer le passage alors que je n'avais rien dis ou rien fait.

    Hey! Sois gentil boucle d'or... J'suis pas d'humeur aujourd'hui alors laisse moi passer s'te plait.

    L'espérance fait vivre! Ahahaha! Oohoho! Hihihihi! Il t'emmerde boucle d'or.

    J'ai dis barre toi le guignol! Ok?

    C'est ainsi que, ne voulant point plaisanter, discutailler ou même provoquer car le temps m'était compté, J'attirai son attention avec un mot vif qui ne voulait rien dire pour lui demander d'être gentil avec moi en l'appelant boucle d'or pour sa coiffure féminine blonde. Je lui disais ne pas être d'humeur en ce jour qui était plutôt beau pour un être humain sans soucis. Je lui demandai donc de me laisser passer, incluant les formules de politesse dans ma phrase et parlant sur un ton calme avec diplomatie. Il avait fallu que je tombe sur un provocateur... N'importe quand sauf aujourd'hui et voila que ca m'était arrivé. Je détestai le hasard, je le détestai! Il prit un air bête en me regardant, tirant la peau de son œil pour m'y montrer sa chair, un signe de foutage de gueule. Tout ca en me tirant la langue pour me parler et me siffler quelques mot. Il me disait que l'espérance faisait vivre. Il croyait surement que j'espérai entrer dans ce restaurant pour manger mais je n'espérai pas seulement, j'allai y manger! Il poussait des rires forcé qui le faisait passer pour un abrutit mais qui me déplaisaient fortement. Il me disait que boucle d'or, parlant de lui, m'emmerdait. Les ennui allait commencé. Dans un autre contexte je l'aurai trouvé plutôt drôle, surtout que je riais presque mais ce n'était pas encore ca. Je n'avais pas le temps pour rire. L'attrapant d'une poigne solide par la gorge pour l'étrangler, esquissant un petit sourire avec un grand regard... Je lui ordonnai de se casser, l'attitrant de guignol, lui demandant s'il avait compris. Plus je serrai, plus il riait de moi. Je pus comprendre que ce gars était un shinobi, un vrai shinobi. Un coup dans le plexus pour me faire reculer et pour que je le lâche, quelques suite de mudra et de la glace vient me paralyser. Un autre lui fait son apparition avec un katana en main sur le toit d'un immeuble, dos au soleil. Ce n'était vraiment pas le moment que je fasse la bagarre avec un autre ninja mais je devais en finir au plus vite et avec ce bras en moins... Ça allait m'handicaper. Je n'allai pas pouvoir user de mes jutsus nécessitant des mudras. Aucune technique ninja. Juste mon kekkai et panthera, que je devais gérer avec une main.

    Je vais me présenter a toi, Tekasu... Mon nom te restera inconnu mais pour ce qui est de mon prénom : Shinji.

    Tsss... Je ne sais pas comment tu connais mon nom mais tu ne l'emporteras pas avec toi!

    Son katana tenu dans sa main droite, me regardant d'une façon désagréable et supérieur, me prenant de haut... Il me disait qu'il allait se présenter a moi, m'appelant Tekasu. Je n'aurai donc pas besoin de me présenter s'il connaissait par avance mon prénom! Il me disait que son nom allait me rester inconnu mais il se présentait en me livrant son prénom qui, d'après lui, était "Shinji". Je n'en avais que faire mais il était poli, c'était deja ca. Surtout que je n'avais pas le temps pour la provocation en cette heure. Je soupirai puis je disais ne pas savoir comment il connaissait mon prénom. C'est vrai que c'était étrange. Comment un pur inconnu pouvait-il connaitre mon prénom. Principalement en ces terres perdu et éloigné de Konohagakure. Peut-être était-il un Ookasaki. Seulement... J'en doutai fort! Je poursuivais ma phrase en lui disant qu'il n'emporterait pas mon prénom quand je lui ferai rejoindre l'autre monde. Que ce soit l'enfer ou le paradis, il aurait tout le temps de visiter! J'essayai de bouger alors que mes jambes et mon bras étaient totalement paralysé dans ce demi cercueil de glace. J'avais tout de même des ressources, bien que je ne puisse utiliser de jutsu ninja! J'avais la main ouverte... Je pouvais recourir a mon Kekkai Genkai et principalement a mon jutsu de prédilection! Je n'eus pas concentré beaucoup d'énergie dans ce shining finger mais il fut suffisamment puissant pour annuler l'emprise de la glace sur mon corps! Je me lancai dans une course effréné pour me jeter d'un bond sur ce shinji, dégainant panthera j'essayai de placer un premier coup de sabre pour qu'il soit bloqué et le deuxième fut esquivé. Ce gars sautait très haut dans les airs, jusqu'à devenir un tout petit point... Sans perdre de temps, j'envoyai une énorme masse de chakra pur dans panthera et j'effectuai un petit saut pour libérer cette masse de chakra a travers toute l'épée et principalement la pointe qui était dirigé vers le sol. Son tracé se définissait par un épais mais non danse brouillard. Arrivé a hauteur de shinji, j'essayai de le trancher avec cette masse de chakra mais il reculait. Je tranchai ce brouillard avec panthera en usant de mon chakra pour bouger dans les airs. Je m'aidai du gura gura pour me propulser vers lui alors qu'il était plus haut que moi, près a le tranchant latéralement avec l'aide de panthera.

    Tu vas voir une chose dont tu ne vas pas te remettre... Après ca, je vais t'écraser!

    Que?!? Qu'est-ce que...? Pfff... Si tu crois m'impressionner avec ton masque, détrompe toi!

    Plaçant sa main devant son visage, une énergie jaune et semblant pur vint envelopper celui-ci... Il put me dire que j'allai voir quelque chose dont je ne pourrai me remettre. Tant que ce n'était pas un clown ou une vieille sorcière... Cette énergie jaune se transformait en un masque assez terrifiant qui recouvrait son visage. Son chakra changeait, il devenait plus meurtrier et semblait plus puissant! Mais... Je ne devais pas me laisser impressionner pour si peu. Seulement, je fus très surpris, j'en vins a baigueyer pour reprendre mon calme et lui dire qu'il ne m'impressionnait pas avec son masque, au contraire de ce qu'il pouvait penser, s'il le pensait. Après son jutsu, un petit nuage de fumée qui vint le suivre... Il me portait un coup de sabre a la verticale pour contrer mon coup horizontal. Étant dans une position ou il pouvait exercer tout son poids sur mon, donc ayant un atout majeur, il me repoussait au loin. Il se re jetait sur moi pour lancer un nouvel assaut! Il attaquait a l'horizontal, cette fois-ci, alors que je contrai en diagonale me faisant encore repoussé et pourtant nous étions a la même hauteur... Ce n'était pas seulement son poids mais sa force et sa puissance avait grandi, je pouvais le comprendre. Il reprit de la hauteur et il se jetait sur moi pour m'asséner un coup a la verticale alors que je bloquai a l'horizontal... J'étais repoussé vers le bas, essayant de ralentir ma chute grâce au gura et a mon chakra pour ne pas remettre pied sur terre de suite! Cet affront aérien était vraiment intéressant mais je pensai toujours a mon frère alors que le bruit du fracas de métal raisonnait dans les airs. Et il ré enchainait un coup a la verticale que je bloquai, cette fois-ci, sans pour autant être repoussé! Nous puissions disparaitre pour commencer l'échange d'un assaut puissant et rapide! Alors que nos puissances se valaient et que je l'avais enfin pris au sérieux, sa puissance ne cessait d'augmenter! Bien que sa force stagnait, sa vitesse n'en était que décupler pour que je ne puisse même plus placer une tentative de frappe et qu'il me roue de coup. Je me contentai de tout bloquer avec difficulté car il enchainait rapidement des mouvements divers et a chaque fois indescriptible. Sa force augmentait de nouveau, combiné a sa vitesse, il me portait un coup qui me repoussait de nouveau alors que j'avais bloqué avec le tranchant de panthera. Je décidai de lui porter un coup qu'il ne pourrait pas bloquer aussi facilement! Je me jetai sur lui avec rapidité et vivacité pour dirigé la pointe de panthera droit sur son cœur... Mais au moment de recevoir l'impacte il disparut totalement de mon champs de vision! je regardai rapidement au dessus de moi, jusqu'a sentir son chakra arriver par en dessous. La pointe de son épée dirigé vers le sol, je pus comprendre qu'il allait vraiment essayer de me charcuter cette fois-ci! Il portait un grand coup passant du vertical a l'horizontal et de l'horizontal a la verticale alors que j'avais bloqué... J'aurai pu le contenir et le repousser mais agile il me contournait et nos positions étaient inversé. Je me retrouvai, croisant le fer, en dessous et lui dessus alors qu'il y avait quelques seconde, c'était le contraire. Ce gars avait de la ressource et du talent! J'en vins a augmenter mon rythme de combat et le chakra que j'y investissais. Pour le vaincre... J'allai devoir me fatiguer! Luttant au sabre, nous prenions tout deux un appui stable pour forcer, essayant chacun de se repousser alors qu'au frottement de nos lames une légère fumée en réchappait. Il en vint a reprendre la main grâce a la rapidité et a la puissance, me repoussant légèrement jusqu'à vraiment me repousser, créant un énorme et danse nuage de fumé qui eut vite fait de se dissiper. Et c'est la que je fus énormément surpris! Tenant son sabre avec une position défensive, son poing dirigé vers moi... Il semblait qu'une atmosphère noir et ténébreuse nous avait enveloppé. Une énergie et même un chakra rouge vint faire irruption autour de son poing... Ça ressemblait terriblement a mon youton spécial ou même a mon shining finger. C'était mon shining finger, lancé par le poing et avec autant de puissance que j'aurai pu le faire... La rapidité de l'attaque dépassé la mienne alors que j'étais le créateur de ce jutsu. Comment était-ce possible? Le chakra fut relâcher pour s'écraser sur moi d'une seule traite! Dès lors, je n'eus plus rien compris... Me retrouvant dans un sacré nuage de fumé, je m'écrasai comme une merde sur le sol. Lors de cet assaut, j'aurai du y passer mais j'avais su anticiper. J'avais de la ressource et j'étais rapide. Je savais pertinemment que je n'aurai pas eu le temps de créer un shining finger qui puisse surpasser ou contenir le sien alors j'avais réuni assez de chakra youton pour tout libérer au dernier moment avant qu'il n'y ait l'impacte. Je me relevai du sol, il se présentait a moi, toujours avec son masque et cette étrange posture. J'attrapai panthera et y faisait circuler une énorme masse de chakra, tout en me jetant sur lui je criai, lui disant "meurt". Je le tranchai avec brutalité et il explosait dans un nuage de fumé, ne laissant aucune trace de lui... Regardant la scène avec un air étrange, j'étais persuadé qu'il s'était substitué et qu'il était toujours en vie. Il n'avait pas pu mourir après un coup pareil, aussi fort qu'il soit. C'était avec mes blessures plus ou moins grave, que je me dirigeai vers l'hopital pour récupérer ma cousine. Le combat m'avait coupé l'appétit et ce ne serait pas plus mal car je n'avais plus le temps pour manger. M'aventurant dans l'hôpital après avoir dépassé les portes automatique, je demandai la chambre de ma cousine au guichet leurs explique a peu près tout. La femme pointait du doigt mes arrières, comme si quelqu'un allait m'attaquer. Près a riposter, j'empoignai panthera, me retournant brutalement! Fausse alerte... Ce n'était que ma cousine qui semblait être dans l'attente la tête baissé, inquiète. Je plaçai ma main sur son épaule en souriant. Quelques larme de joie mais aussi de l'inquiétude dans son regard pour toute mes blessures. Alors que j'étais près a partir, je pus sentir une chaleur apaisante parcourir mon épaule...

    Reste tranquille... Je ne fais que réparer ce bras. Je te suis redevable de ne pas m'avoir abandonné.

    D'une voie apaisante et chaleureuse elle me disait de rester tranquille tant dis qu'elle utilisait un irou-jutsu youton pour me soigner le bras. Sa spécialité... Ses capacités irou-jutsu était énorme! Elle prétendait ne faire que réparer mon bras mais je sentais deja les bénéfices de sa technique parcourir mon corps. Elle me disait m'être redevable car je ne l'avais pas abandonné alors qu'elle était tombé sous la fatigue ou la maladie, a vrai dire je n'en savais trop rien. Je ne lui répondais pas mais je me contentai de lui sourire franchement avec l'air étonné et heureux, voyant mon bras se reconstituer. Aussi incroyable que ca puisse paraitre son jutsu eut même réparé mes habilles. Elle était franchement étonnante. Et puis... Je n'étais pas comme Aizen a abandonner et cracher sur les gens dès qu'ils faiblissent. Non, je n'étais pas de ce genre la. Finalement, nous nous remettions en chemin pour le lieu propice. J'étais a demi heureux, maintenant que j'avais retrouvé mon bras et par la même occasion ma cousine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teka
Genin d'Oozora
Genin d'Oozora
avatar

Age : 24
Niveau : 7
Nombre de messages : 613
Localisation : La ou tu n'es pas... e_e
Date d'inscription : 20/04/2009

~RPG~
Pv :
:
310/310  (310/310)
Pc ::
270/270  (270/270)
Exp ::
125/170  (125/170)
MessageSujet: Re: [FB] ~Mes Origines/Mon Passé~   Ven 16 Avr - 12:20

Le chapitre N°1 est donc conclu, il y a 3 chapitre en tout/
Donc a Valider, MERCI
[ca fera du suspens pour les lecteurs]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asano Yamida
Genin d'Oozora
Genin d'Oozora
avatar

Age : 23
Niveau : 7
Nombre de messages : 153
Date d'inscription : 10/03/2010

~RPG~
Pv :
:
250/250  (250/250)
Pc ::
330/330  (330/330)
Exp ::
5/170  (5/170)
MessageSujet: Re: [FB] ~Mes Origines/Mon Passé~   Ven 23 Avr - 12:01

+5+7+12+10+11+12+12+13


C'est le bordel dans ta famille xD. Sinon incroyable performance ^^, j'ai aimé avec les images et tout ça passe bien .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [FB] ~Mes Origines/Mon Passé~   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FB] ~Mes Origines/Mon Passé~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» Suivre ses origines
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» Quelques interventions de Nickie dans un passé ...recent.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: .:: Autres Lieux ::. :: Autres Pays :: Pays de la Rivière-
Sauter vers: