Bienvenue sur Naruto Sedai Infinity

Bienvenue dans le monde de Naruto Sedai Infinity, un monde où votre vision de Naruto ne sera plus jamais la même, un monde où votre histoire se réalisera dans les règles de l'art, un monde où le chaos pourrait exploser d'un instant à l'autre... Alors qu'en pensez-vous ? Voulez-vous rejoindre notre communauté et vivre une expérience unique ?

-----------------------------

-----------------------------




 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mission de rang D - Rindo'S Shop-

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Mission de rang D - Rindo'S Shop-   Sam 30 Mai - 13:14

Citation :
Nom de la mission: Rindo'S Shop
Description: Une jeune femme aimerait monté sa propre boutique, elle a besoin de vous pour construire son magasin.
Condition de réussite: Ouverture du magasin
Nombre de Ninjas: Un minimum.

Sa première mission.

Alors qu’il avait brillamment achevé sa première classe, Hiashi fut prié d’effectuer une mission qui allait être sa toute première mission en tant qu’aspirant. A dix ans déjà, il allait effectuer sa première mission mais cette fois, seule contrainte, il n’allait pas être avec son frère qui lui, avait été demandé pour tout autre chose. L’objectif de sa mission était simple mais l’idée qu’il s’était donné de celle-ci l’aveugla au point de voir dans cette banale mission d’assistance une véritable épopée épique à la fin de laquelle il serait vu comme un héros. Sur le chemin, celui-ci profita pleinement de sa première sortie dans le village, sans gardes ni accompagnateurs, en tant qu’aspirant ninja en mission. Progressant à travers les étales qui avaient pris place sur la place centrale du village, il profita que le marché soit sur sa route pour le visiter. Sur les étales de bois ou de métal, de la nourriture, des objets et bien d’autres choses fantastiques étaient exposées, prêts à être vendus. Ne passant pas inaperçu à cause de ses grandes pupilles blanches, celui-ci attira la sympathie de nombreux villageois qui voyaient en lui un véritable génie. Considéré déjà comme un héros alors qu’il n’était pas plus qu’une outre, l’enfant était mal à l’aise.

Décidant de sortir de toute cette cohue, il se dirigea en direction du petit magasin à l’extérieur duquel il put apercevoir la bonne femme qui l’attendait. Agée de peut être une trentaine d’années, cette femme au ventre étrangement gonflé, vêtu d’habits simples restait au pas de la porte scrutant l’horizon de la foule comme pour y essayer d’apercevoir le petit. Mais lorsqu’elle vit ce petit être se dirigeait à pas lents vers elle, son expression grave changea pour laisser place à un large sourire, dû à la vision de ce petit bout de chou qui était sorti de la foule et qui s’était présenté timidement à elle. Sans prononcer un mot, l’enfant tendit la feuille de papier sur laquelle était écrit l’ordre de mission et une fois que la femme finit de lire le papier, elle le pria d’entrer dans le magasin à l’entrée duquel se trouvaient de grosses caisses non déballées. Une fois à l’intérieur, elle indiqua une chaise au garçon qui alla s’y assoir attendant patiemment les ordres de son commanditaire.

T’as du que remarquer que j’attends un bébé… C’est pour ça que j’ai demandé de l’aide mais de là à m’envoyer un autre enfant !... En tout cas, puisque tu es là, il ne te reste plus qu’à déballer tout ça pendant que je les mettrais en place.


Le petit, obéissant, se mit de suite au travail. Il commença d’abord par l’extérieur, où il y avait environ une dizaine de caisses de tailles différentes empilées. Il commença naturellement par les plus petites pour finir par les plus grosses. A l’intérieur de celles-ci, divers objets étaient soigneusement rangés. Des sculptures, des livres, des carnets et d’autres objets variés allant de la fonction simplement décorative à la fonction professionnelle comme une petite sacoche à l’intérieur de laquelle il y avait cinq kunais serrés les uns contre les autres. Une fois l’extérieur finit, il y passa un rapide coup de balai pour déblayer les restes des paquets et, plaça à l’arrière du magasin les cartons qui n’attendaient plus que le passage des éboueurs. Rien que l’extérieur lui prit deux bonnes heures et une fois sa besogne faîte, il prit un peu de temps pour lui, non loin du magasin, sous un arbre.

La patronne, impressionnée par tout le travail que l’enfant avait prodigué, lui avait prié d’aller se reposer quelques instants et de faire une petite pause casse croute. Elle lui avait alors donné une petite boîte dans laquelle se trouvaient quelques petits gâteaux accompagnés par une tasse hermétique de thé en chaud. Il apprécia son repas pendant environ un bon quart d’heure tout en regardant passer les passants qui sillonnaient les rues à leur gré. Certains, marchands ambulants, poussaient de lourdes charrettes de marchandises tandis que d’autres, simples clients, tenaient dans leurs mains de gros paquets, trophées de ce début de journée commerciale. Il n’était que dix heures et déjà certains avaient dépensé toutes leurs économies. Une femme, dans le coin de la rue, regardait avec désespoir son porte-monnaie vide tandis que sans pitié, une autre femme achetait le dernier foulard à la mode. Tel était la loi de la jungle de béton…

Et une fois sa petite boîte vide, il retourna au magasin pour continuer son travail. La bonne femme elle aussi avait profité de l’absence de l’enfant pour faire une petite pause car il fallait l’avouer, son énorme ventre ne lui facilitait pas la tâche mais malgré cela, elle aussi avait fait sa part du travail et les objets déjà déballés étaient exposés, prêts à être vendus. Hiashi s’attaqua ensuite aux autres cartons, à l’intérieur du magasin, qui heureusement étaient de tailles beaucoup moins imposantes. Avec courage, il déballa le reste de la marchandise jusqu’à que le soleil soit à son point culminant. En effet, il était déjà midi et, il ne lui restait pas grand-chose à faire. Les cartons intérieurs étaient déballés, il ne restait plus qu’à terminer l’arrière boutique. Mais avant d’y aller, il regarda avec satisfaction le travail qu’il avait fait et apprécia la vue de ce magasin bien rangé qui déjà était visité par quelques clients curieux de nouveautés. Mais avant de mettre de l’ordre dans le reste de la boutique, il fut appelé par la femme qui lui présenta quelques brochettes en guise de remerciements.

Il ne prit qu’une dizaine de minutes pour finir son déjeuner et une fois de nouveau prêt à travailler, il se lança corps et âme dans sa tâche ardue. Contrairement au reste du magasin, l’arrière boutique contenait des objets bien plus insolites : de grands tableaux colorés, des objets exotiques, des meubles… Et une fois le tout rangé, il jeta un œil sur la grande horloge d’ébène dont la petite aiguille était positionnée au dessus du deux. Ce n’était que le début de l’après midi et il avait déjà fini sa mission. Il était fier de lui, mais, il fut d’autant plus fier lorsqu’il revint dans la boutique et qu’il vit avec surprise que celle-ci était chargée et que déjà, cette gentille femme avait du travail. Ne voulant pas la déranger, il s’éclipsa discrètement traversant la foule intérieure qui se ruait sur les marchandises. Une fois à l’extérieur, il regarda une dernière fois son premier trophée puis se mit en route. Mais avant qu’il ne s’enfonce dans la masse du marché, il fut appelé par la voie de son commanditaire qui au loin, lui hurlait des remerciements.
Revenir en haut Aller en bas
 
Mission de rang D - Rindo'S Shop-
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mission de rang D: La tombe d'une mère
» [Mission de rang D] Conteur de merveilleux
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» [ Mission de rang C ] La disparition des enfants (Pv Samui Natsumi)
» Mission de rang D: Examen Chuunin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: .:: Villages & Pays ::. :: Kinpakugakure - Tsuku no kuni :: Le village :: Place principale-
Sauter vers: